Soutien

Notre réussite dépend du maintien de notre partenariat avec différents groupes confessionnels qui ont mis en pratique leur précepte moral qui consiste à accueillir les étrangers. L’Abri en Ville cultive des liens avec l’Église unitarienne, l’Église Unie, l’Église catholique, l’Église anglicane, l’Église presbytérienne et la communauté juive. Plusieurs de nos bénévoles et des membres du conseil d’administration proviennent d’un de ces groupes confessionnels, qui fournissent des meubles pour nos appartements, des salles de réunion et, bien souvent, de l’aide financière. Plusieurs de ces groupes nous aident à sensibiliser la population en invitant les résidants et les bénévoles à venir s’adresser à leur congrégation au sujet de la maladie mentale. Évidemment, tous nos bénévoles ne sont pas issus de groupes confessionnels, mais ces partenariats, fondés sur une profonde similitude entre les valeurs de L’Abri en Ville et les préoccupations sociales des groupes confessionnels, sont enrichissants pour tous.

Plusieurs collèges et universités sont devenus un nouveau point de rencontre pour dissiper les préjugés envers la maladie mentale. Des enseignants ont invité nos résidants et nos bénévoles à venir rencontrer leurs étudiants pour leur parler de leur expérience et des effets bénéfiques de la vie en communauté. Les étudiants apprécient beaucoup ces discussions avec les résidants, comme en témoignent ces commentaires : « Chacun de vous a dit quelque chose qui m’a fait réfléchir et remettre en question ma perception de la maladie mentale, tout en riant ensemble »; « J’en ai appris davantage au terme de cette rencontre que durant mes trois années à l’université ».

Nous bénéficions aussi du soutien d’organismes communautaires. Des clubs service et des entreprises nous font don de biens et de services, comme de l’espace d’entreposage ou encore des services de livraison, d’impression, etc. En tant qu’organisme sans but lucratif, ces marques de générosité sont essentielles à la poursuite de nos activités.

Finalement, nos coordonnateurs bénéficient de l’étroite collaboration et du soutien continu de professionnels de la santé de la région de Montréal, qui travaillent en milieu hospitalier et dans les CLSC. Nos résidants actuels sont suivis par des psychiatres et des travailleurs sociaux, qui nous recommandent également d’autres personnes qui pourraient bénéficier du soutien de la communauté de L’Abri en Ville.