Historique (old)

L’Abri en Ville a été fondé il y a plus de vingt ans par l’InterChurch Social Service Planning Committee (ICSSPC), un groupe interconfessionnel du centre-ville de Montréal qui vise à trouver des solutions aux problèmes sociaux observés dans la région.

L’ICSSPC a remarqué que les personnes atteintes d’une maladie mentale avaient besoin d’un logement à long terme ainsi que d’un soutien communautaire. L’exemple de C.A.R.E. (Create a Rehabilitative Community), un projet d’habitation de l’Ouest-de-l’Île, a été une source d’inspiration. Ce projet d’habitation, qui s’adresse aux personnes capables de vivre de façon autonome avec l’appui de bénévoles, a été couronné de succès.

Un comité a donc été formé, dont les membres ont par la suite siégé au conseil d’administration de L’Abri en Ville. Durant les deux premières années, ils ont travaillé à mobiliser et à renforcer le soutien communautaire. En 1991, l’année de sa constitution en société, L’Abri en Ville disposait du capital nécessaire pour aménager un bureau dans un local temporaire et embaucher un coordonnateur à temps partiel.

Le premier appartement, où logèrent trois femmes, fut aménagé en 1991, et neuf autres appartements furent aménagés depuis ce temps, à raison d’un par année environ.

En 2003, comptant une trentaine de résidants logés dans dix appartements, plus de soixante bénévoles et trois coordonnateurs – soit près d’une centaine de personnes – nous avons décidé de ne plus élargir notre communauté. Au lieu de cela, nous avons consacré notre énergie à offrir notre savoir-faire aux collectivités intéressées, au vu du succès qu’il a remporté, par notre modèle communautaire. Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, consultez la section Établir une communauté.

Qui nous sommes

Les résidants sont des hommes et des femmes atteints d’une maladie mentale grave comme la schizophrénie, la bipolarité et la dépression chronique. Souhaitant s’intégrer dans la communauté et vivre avec d’autres personnes, ils sont prêts à accepter un soutien et à prendre leurs médicaments régulièrement. Ils n’ont aucun antécédent de violence, ni de problèmes d’alcool ou de drogues.

Les membres du conseil d’administration sont issus de différents milieux de la communauté. Ensemble, ils apportent un précieux bagage de connaissances et la compassion nécessaires pour prendre des décisions éclairées. Plusieurs membres sont également responsables d’un appartement à titre bénévole, et deux d’entre eux sont eux-mêmes résidants. Ils ont donc le niveau d’implication nécessaire pour reconnaître ce qui fait la particularité de cet organisme. Les rencontres du conseil ont lieu mensuellement, et permettent à ses membres de se tenir informés, grâce aux rapports que leur font les coordonnateurs et les commissions permanentes, sur les derniers événements. Les rencontres ont aussi pour objectif d’évaluer les nouvelles propositions et d’assurer la stabilité financière de l’organisme.

Les bénévoles sont la clé de la réussite de L’Abri en Ville. La plupart d’entre eux font partie d’une équipe associée à un appartement, et sont donc là pour appuyer un groupe de trois résidants. D’autres bénévoles sont là pour soutenir l’équipe au besoin, que ce soit en aidant à faire des réparations dans un appartement ou à le décorer, en conduisant les résidants à des événements spéciaux, ou en les aidant à choisir les œuvres d’art représentées sur les cartes de souhaits qu’ils ont créées.

Plusieurs groupes nous offrent également leur soutien. Beaucoup de nos bénévoles, par exemple, proviennent de différents groupes confessionnels. Ceux-ci contribuent également en nous donnant accès à des salles pour nos rencontres, en invitant nos résidants et nos bénévoles à parler de maladie mentale, et en nous aidant à lever des fonds de diverses façons. Des sociétés philanthropiques et des entreprises nous font don de biens et de services, comme de l’espace d’entreposage ou encore des services de livraison, d’impression, etc.

Les coordonnateurs salariés, qui possèdent de l’expérience en services de santé mentale communautaires, sont responsables de la création et de la mise en œuvre du programme. Ils évaluent les demandes de résidence et rencontrent les candidats qui désirent faire du bénévolat, en plus de leur donner une formation et du soutien. Ils forment un réseau avec les agences qui offrent divers services pour les personnes souffrant de maladie mentale. De plus, ils maintiennent le contact avec l’équipe médicale responsable du suivi de chaque résidant, et offrent à ces derniers le soutien dont ils ont besoin. Les coordonnateurs supervisent également les rencontres hebdomadaires qui ont lieu dans chaque appartement.

Nos donateurs et nos commanditaires comprennent des particuliers, des fondations, le gouvernement provincial, des entreprises, des groupes confessionnels et des sociétés philanthropiques. Ensemble, ils constituent une communauté élargie qui maintient un ferme engagement envers les gens atteints de maladie mentale et s’efforce de mettre fin à leur isolement.